Articles

Marcelle COURTINE

Le sport est sa raison de vivre

Jusqu'à la saison dernière, tous les mardis après-midi, Marcelle se rendait au comité de l'AIN de Basket pour y assurer une permanence. Un rituel qui a duré...46 ans.
Pourtant si elle connaît ce sport sur le bout des doigts, elle n'y a quasiment jamais joué.(juste une saison à la J.L avant la libération)
Par contre, le sport, l'effort physique, la joie de la victoire, le stress tout ça elle connaît. Son père, Jean ROZET les lui a enseignés dès son plus jeune âge. A l'origine de la création d'un club de natation en 1928, il trouve logique d'inscrire son enfant, fût -elle une fille. Sa spécialité : la brasse.
On s'entraînait dehors de 1937 au début des années 50, Marcelle s'impose régulièrement et les records s'enchaînent. C'est à travers son mari, et après la fermeture de la piscine, qu'elle est devenue une inconditionnelle du ballon. Toujours prête à donner un coup de main elle devient au côté de René un pilier de la J.L passant des samedis entiers à la table de marque sans commettre d'injustice. Son sérieux a été largement reconnu. A présent plus question de s'asseoir à table, les délégués sont désignés en haut lieu. Elle s'emploie maintenant dans son rôle de grand-mère aux côtés de Pénélope qui va retrouver l'école de basket. Et quand l'entraîneur, en début de saison, lance un appel pour retrouver des responsables d'équipes, Marcelle répond toujours présente. (Article du premier numéro de mi-temps 01)

Un goûter offert par Marcelle à la sympathique équipe de Baby Basket 95-96.