Historique de la JL Basket

Contact

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

Questions

Les joueurs qui relancèrent la section en 1947 :

Sur notre photo : Les joueurs qui relancèrent la section en 1947(debout) et les anciens des années 38-39 (devant) parmi lesquels on reconnait M. Terrier de la C.G.A. et le dévoué secrétaire du comité de l'Ain M. Courtine avec son fétiche (vivant) le Chien 'Basket'.

Debout de gauche à droite : Messieurs:
Aimé MORIER - Jean VALETTE - ? - MARTINAND - Guy VERMEIL - PERRUCHE - Georges BRUN
Accroupis de gauche à droite :
? - René COURTINE - Georges MELLET - VERNE - ? - Georges TERRIER

Basketteur, René Courtine l'a été toute sa vie. En tant que joueur au G.S. Carriat (créé à l'époque par l'Amicale des Anciens élèves du lycée Carriat) puis comme dirigeant à partir de 1947. Marcelle Courtine elle préférait plutôt la natation. Ainsi, elle se mit plusieurs fois en évidence au C.N.B. Sa rencontre avec René l'amènera au basket.

Après la seconde guerre mondiale, René Courtine sent qu'il veut aider le basket départemental. Il sait qu'il peut le faire. Aussi se présente-t-il au comité de l'Ain où il est élu secrétaire. Le président est alors M. Floret. Peu à peu, René amène sa femme aux réunions avec lui. Un jour de 1955, M. Couvert (qui succédera à M. Floret en 1959), lui propose d'entrer à son tour au comité de l'Ain. Elle accepte d'emblée. Depuis que de souvenirs, mais aussi que d'archives entassées à la maison. II faut dire qu'en 1954, il y avait 631 licenciés pour 27 clubs dans le département.
Actuellement il y en a près 3 500. "Les Courtine" (comme on les appelle affectueusement) auront donc participé à cette longue évolution de ce sport. Et à l'heure où l'on parle de qualification olympique pour Los Angeles, ne doutons pas qu'eux aussi ont fourni leur part de travail pour la progression du basket. D'ailleurs la fédération Française les a récompensés de leur labeur. René recevait la médaille de Bronze de la "fédé" en 1955 puis venait l'Argent (1959) et enfin l'or (1963). De plus il obtenait la médaille d'or Jeunesse et Sports en 1973. Marcelle a suivi le même chemin 66 : médaille de bronze ; 70 : argent ; 76 : or et 81 médaille d'argent Jeunesse et sports. Toutes ces récompenses reflètent bien toutes les peines qu'ils se sont données. En début de saison, pour commencer, lorsque les demandes de licences arrivaient. II a d'ailleurs fallu faire agrandir la boîte aux lettres. Que de coups de tampon donnés pour valider ces documents ! Et surtout, toujours présents. « Même à une époque où nous n'étions que 3 ou 4 aux réunions du comité ». " article daté en 1984".