Historique de la JL Basket

Contact

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

Questions

Bernard MAGNIN
International A

Bernard est né le 29 Janvier 1943 à Bellegarde (01) et il débute le basket à 14 ans.

Clubs successifs : JL Bourg , SA Lyon , AS Villeurbanne et ASPTT Nice.

Titres remportés : Champion de France l'ASVEL en 69,71,72.

33 sélections en équipe de France.

Bernard est , par excellence , un sportif polyvalent : il s'adonna au football et à l'athlétisme avec un égal bonheur. En persévérant il eut pu réussir dans l'un ou dans l'autre des 2 sports. Il est champion de France UFOLEP du 110 mètres Haies.
Extrait de l'Equipe Basket Magazine no 23 (04/73) et no 48 (04/76).



Crawford PALMER
International A


Jérôme SCHMIDT
International A


Jeanine GAURAND PILLOUX
Internationale A


Il y a des internationaux ou des internationales que l'on connaît, des figures célèbres, ce sont ceux que l'on croise dans la rue en se disant (tient, j'ai vu cette personne quelque part). Ils ont souvent fait la une des journaux ou de la télé, ils appartiennent au public.

A l'inverse, il y a des sportifs qui ont fait aussi une belle carrière, et dans leur discipline ont porté le maillot de l'équipe de France. Ils sont entrés dans le club France, y ont fait leur travail et en sont sortis (mission accomplie). Ceux là on les connaît moins, et...le temps a passé.Jeanine GAURAND (madame PILLOUX), est l'une de ces sportives. Elle est née à ST CHAMOND (LOIRE) le 6 avril 1936. Très jeune, elle devient Lyonnaise, la famille habitant la toute proche grande cité. Jeanine fut élevée dans un milieu sportif, toute gamine elle arpentait déjà les stades avec le papa qui était footballeur. Elle foula l'herbe des terrains de foot. Mais une fille ne joue pas à ce jeu là, il en était ainsi dans les années 50. Aujourd'hui il en serait sans doute autrement. Il faut donc voir ailleurs, à 14 ans on ne joue plus à la poupée, on aspire au plein air, on cherche à se dépenser.
Jeanine choisira le basket, c'est un sport qui marche, et L'ASVEL à LYON est à cette époque l'équipe phare du basket Français. Son premier club sera le LOU, elle y signera sa première licence en 1950. Au LOU elle fera un peu d'athlétisme, lancera le poids. Tout cela entretient la forme et aide à devenir une joueuse qui tient 40 minutes ; Jeanine GAURAND jouera d'ailleurs de mieux en mieux, elle deviendra un très bon élément de son équipe qu'elle quittera 3 ans plus tard.
En 1953, JEANINE signera une licence à TROLLSPORT c'est une très belle formation qui à cette époque fait de très bons résultats, à telle enseigne que l'équipe remportera en 1955 le titre de champion de France excellence. Au cours de cette saison 54-55 Jeanine et ses copines ont joué 41 matchs et gagné ...41 fois. En 1988 elle déclare que cela a été l'un de ses meilleurs souvenirs, d'autant que 1955 fut pour TROLLSPORT l'année de la montée en division Nationale I, avec un grand entraîneur ANDRE BUFFIERE

Avec les conseils de ce super joueur, JEANINE progressa rapidement et devint l'une des meilleures joueuses de la formation Lyonnaise. Elle jouait tellement bien qu'elle fut un beau matin retenue pour faire partie de l'équipe tricolore. Quel rêve ! faire partie de l'élite, devenir internationale. Ce désir un peu fou semblant inaccessible devenait réalité ! Pour sa première sélection, JEANINE ne joua pas ce match France-Bulgarie à Auxerre, mais cette sélection ne fut pas une sélection pour rien puisque quelques temps après, et à l'issue d'un stage de 15 jours effectué à l'INSS, la Lyonnaise fut retenue pour faire partie de l'équipe de France qui allait disputer les championnats d'Europe en Mai 1958 à LOTZ en POLOGNE.

Cette grande sélection fut une découverte pour JEANINE. Elle se trouvait débutante, un peu dépaysée au milieu d'une équipe de joueuses chevronnées. Il y avait des filles comptant de nombreuses sélections. Elle souvient encore de son trac elle la petite nouvelle, et aussi de son désir de faire aussi bien que les anciennes.
En définitive, tout s'est bien passé, Jeanine participa à de nombreux matchs et l'équipe de France termina 6ième de ces championnats d'Europe.
De 1958 à 1960, Jeanine fut sélectionnée de nombreuse fois dans l'équipe du Lyonnais apportant à cette formation son expérience Internationale. Cette année 60 sera pour Jeanine l'année de son mariage avec Georges PILLOUX, un basketteur lui aussi qui jouait au SAL (Stade Auto Lyonnais) équipe de l'usine Berliet, après avoir été sociétaire de la Fraternelle d'Oullins.

En Juillet 1960, Les " PILLOUX " quittent la France, le travail de GEORGES l'appelant au Maroc. C'est à Casablanca que ces deux basketteurs résideront et joueront. On ne quitte pas un sport que l'on aime. C'est au sein du CSC (Club Sportif de Casablanca) qu'ils signeront. Pendant 5 ans, Jeanine et Georges feront partie de cette équipe Marocaine.
L'Equipe féminine avec dans son sein Jeanine participera même à la coupe d'Europe et l'on pouvait lire dans un article publié en Janvier 1961 par le journal " La Vigie Marocaine " : le basket féminin a connu hier sa grande journée et à l'issue de ce match CSC-Picadero de Barcelone il se peut fort bien que, dans un prochain avenir, nous puissions applaudir l'équipe du PUC championne de France. L'une des meilleures joueuses fut Jeanine PILLOUX toujours très dangereuse dans ses contres-attaques.
L'aventure Marocaine se poursuivit jusqu'en 1965, date du retour en France avec comme point de chute Bourg-en-Bresse. Bien sûr à Bourg il n'y avait pas d'équipe de la taille du CSC Casablanca, mais l'amour du basket fit que Jeanine et Georges jouèrent à la Jeunesse Laïque.
Ils sont en 1988 dirigeants du Club. Belle aventure pour Jeanine devenue membre de l'équipe de France de Basket-Ball sans oublier son champion de mari qui fut lui aussi en 56-57 champion de France militaire inter-armes.