Historique de la JL Basket

Contact

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

Questions

(le père s' appelle Geo, et est bien connu à la J L ,si vous brûlez d ' envie d'en savoir plus...) cette joueuse donc, s'était mise à nous mimer une "claudette" en chantant "le lundi au soleil", avec le déguisement adéquate, càd en ayant gardé ses bottes et avec le slip bien calé dans des parties anatomiques précises ... Vous imaginez le tableau ? Bref, nous étions rentrées sur le terrain dans une concentration plus que superficielle ... Et nous avions quand même gagné d'un petit point le match . Enfin, on le croyait, car de retour dans les vestiaires et alors que la claudette de service devait encore sévir, on nous a rappelées :
il y avait eu une erreur dans la feuille de match, un panier à 3 points de l 'équipe adverse avait été compté pour 2 seulement et donc, il y avait égalité !
Alors que nous étions presque toutes en "tenue légère" nous avons vite renfilé short, maillot et baskets pour jouer la prolongation avec la même concentration de début de match encore amplifiée ... Et bien, ,je vous passerai les détails, mais nous avons quand même fini par gagner réellement cette fois. Je crois bien que c'est à partir de ce jour que notre coach, qui n'était autre que l'actuel Coach des Pros de cette année, j'ai nommé l'illustre Pierrot Murtin, a commencé à perdre ses cheveux...

Une équipe de filles , ça use !


Jean Grolet

Il faut bien choisir ... Je vais remonter à loin. La salle de la JL n'existait pas, nous nous entraînions sous le marché couvert. Après ,on buvait un coup chez le "papa Deguin" .

Je me souviens d'un soir "rodéo" en 4 CH. Pourquoi , Raymond, l'actuel président du GSC était-il sur le toit de ma 4 pattes ? Pourquoi Jean Denis s'est-il retrouvé accroché sur son vélo, à la poignée de la porte cochère du lycée Lalande ? Pourquoi avons-nous fini par nous accrocher avec la 4 CH de "Tapo" ?... Morale de l'histoire: il faudrait bien que les jeunes arrêtent de faire des bêtises !


Jean-Luc Tissot

Bonjour à tous, bien évidemment, avec bientôt 10 saisons passées à la JL, les souvenirs ne manquent pas, c'est pourquoi je vais en choisir un par
saison :

- 92/93 : Montferrand, à la maison, -24 au début de 2ème mi-temps, on prend alors une sacrée ramonée par Pierrot qui met Fox, Gérald, et moi sur une presse de folie.... 10 à la fin, titre du progrès:" LA BOURREE AUVERGNATE".

- 93/94 : Le SOUVENIR , le match à Feurs, la victoire après un match terrible, le bruit dans la salle, puis le silence... Les supporters de
Bourg en folie, le week-end qui suivi...

- 94/95 : 1ère saison en N2,

l'entraînement à la moutète à Orthez avant le match à Hagetmau. -5 dans la salle, les gants pour s'entraîner et une bonne partie de rigolade....

- 95/96 :
Montée en proB, plus qu'un souvenir, un sentiment, un sentiment d'invicibilité durant la saison, nous étions costauds, imperturbables, complets et en pleine progression, conclusion montée en ProB. Je me rappelle aussi avoir joué un match à domicile avec dans la presse le nom de David RIGAUD, car j'étais en même temps à SATOLAS, de garde pour le plan vigipirate....

- 96/97 : Le premier match de la saison à Maurienne: On perd le match, plus Eric sur blessure, et on se dit que la saison va être très dure...Avant cette saison, je me souviens du recrutement de Craw, qui nous a coûté quelques sous au bar de l'Europe...

- 97/98 : L'arrivée d'Alain, 2 US (Austin, Peterson) plutôt "nouveaux" pour l'équipe. Ma plus belle saison sous le maillot de la JL.

- 98/99 : Mauvais souvenir, genou droit en miette, je me rappelle le match d'Angers, ou Alain comptait les dribbles de Marc Johnson à chaque attaque, un temps mort avait été très chaud...

- 99/00 : LA MONTEE EN PRO A, le match à Vichy qui a plusieurs significations pour moi, quelles sensations !!!, et le retour à BOURG...mes parents debouts sur les poubelles de la salle !!!

- 00/01 : La pro A et la première victoire à Cholet que l'on avait tous prédit dans l'équipe, puis le genou gauche après Paris..

Voilà en résumé ce qui m'a marqué, mais il me faudrait beaucoup plus de temps et de place, pour tout raconter. Les anecdotes sont nombreuses, et le seul fait de me remémorer tout ceci me ramène à l'esprit d'autres moments, d'autres matches, d'autres personnes qui ont remplis ces dix dernières années....!


Justine Pierron

Mon meilleur souvenir : La montée en Pro A et le défilé en ville qui a suivi cette montée.


Laurent Tissot

Bon anniversaire au site et bravo pour votre travail, et votre passion, toujours intacte.

Il y a plein de très bons souvenirs que j'ai eu la chance de vivre avec la JL. La montée en PRO A, comme pour beaucoup d'autres restera
sans aucun doute un moment fort et inoubliable. Mais, sans vouloir paraître nostalgique, je me plongerai volontiers en Nationale 2 lors d'un match à PRISSE.
C'était toujours difficile de gagner chez eux. Ce soir là, l'équipe à été superbe et nous avions remporté une victoire sur le fil. Ce match est vraiment
particulier car toute l'équipe savait que pour monter, il fallait montrer aux adversaires que l'on était capable de gagner dans des salles "dures" comme Prissé. Comme pour les saisons précédentes, Prissé jouait les "trouble fêtes" du championnat, avec cette victoire, l'équipe avait vraiment marquer son territoire. Cette année, nous sommes champion de N2 et montons en PRO B.

Mais encore une fois, il y a eu pleins de bons souvenirs avec la JL. J'espère en avoir de nombreux autres encore.

Amicalement,